« Emblématique »

20190427_155301
Rue Alexandre Dumas

 

« Emblématique » est une série de neufs portraits d’hommes et femmes.

Dans les rues de Paris, Guillaume Coadou fait poser ses modèles comme des statues dans la ville. Les
titres de chacune des photographies évoquent Haïti et son Histoire, précisément celle qui la lie à la France. A partir de sources iconographiques connues qu’il détourne, l’artiste entend réveiller un pan d’une histoire entre la France et son ancienne colonie ; histoire peu connue du grand public.

Le procédé  est original  : Guillaume Coadou met en scène des comédiens haïtiens (comédiens membre de la troupe de théâtre « Nous » et rencontrés lors de séjours en Haïti), rappelant les photographies «sources» mais se détournant à la fois d’elles par le jeu des attitudes, des postures, des regards. Les photographies sources sont des portraits, notamment celui d’Alexandre Dumas par Nadar, le Père Labat, Alexandre Pétion, la statue de Balzac photographiée par Steichen (pour la jeune fille posant Avenue Simon
Bolivar) et une photographie de Chantal Regnault prise aux Gonaïves.

IMG_20190427_162331
Rue de la Folie-Regnault

 

C’est la photographie qui porte le nom  » Rue Rochambeau »  qui insuffle à l’artiste le titre même de la série « Emblématique », se jouant ainsi de l’Histoire en véritable iconoclaste. Rochambeau en Haïti est le symbole amer de la tuerie des esclaves de Saint-Domingue, entrés en révolte contre les troupes françaises de Napoléon 1er, au début du XIXè siècle. A la tête de cette troupe, le général français de l’empire, Donatien- Marie-Joseph de Vimeur, vicomte de Rochambeau.

IMG_20190427_161737
Rue Rochambeau

« Emblématique » est donc une série à la portée symbolique forte, dans laquelle l’espace urbain parisien prend tout son sens. Paris, ville emblématique par son rayonnement à travers le monde, par son pouvoir économique, scientifique, culturel… C’est toute cette
charge symbolique qui inspire la série de Guillaume Coadou. L’artiste nous rappelle, par un clin d’oeil, l’impensable renversement d’une situation historique, la victoire des opprimés sur les oppresseurs, ce qui réveille notre mémoire de l’Histoire d’Haïti. Pour rappel, Haïti, est la Première république noire au monde, devenue indépendante en 1804.

 

 

« Emblématique » fonctionne comme une énigme à résoudre, des personnages symboliques de l’Histoire d’Haïti sont à débusquer à l’intérieur même des images.

Guillaume Coadou joue avec la personnalité des comédiens afin de créer des correspondances. L’image source légendée « Rue Labat », renvoie à Jean-Baptiste Labat, religieux dominicain ayant voyagé en Haïti et qui a écrit des histoires rocambolesques de ses séjours sur l’île. L’écrivain James Noël (auteur du livre récemment édité aux éditions Zulma, Belle Merveille) est dirigé par l’artiste et lui sert de modèle.

IMG_20190427_161930
Rue Labat

Dans cette série en noir et blanc, Coadou s’est inspiré de l’aspect à la fois sombre et lumineux des bustes de « nègres » par Charles Cordier.

Épreuves numériques d’après négatif argentique, tirées aux encres grises pigmentaires sur un papier épais de coton (Etching Museum 310 grammes).
Format 61×61 cm (feuille), 50×50 cm (image). Tirage limité à 5 exemplaires.

 

 

 

G.B

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s